Vielle salop compiègne

vielle salop compiègne

cest quoi le réseau, mais je fais gaffe. Ça fait rigoler Tatie. Cest un peu toujours comme ça, mais hier, ça été pire. Et la première fois, je saignerai.» «Ça te fera mal?» «Je suis vierge, mais pas pucelle.» «Pas pucelle?» «Ben, jai un cul, et Papa y met souvent sa bite.» «?» «Il mencule devant des femmes quil invite à boire du champagne. vielle salop compiègne Tapprends plus ici quà lécole!» quelle dit Tatie, pendant que lhomme pétrit ses fesses comme de la pâte à pain. Et après, elles lui pissent sur la figure.» Tout ça me vielle salop compiègne dégoutait. Jespère quelle machètera une glace, et à Maman aussi. Avec des couettes terminées par des nœuds roses, elle était belle Maman, presque jeune. «Pétasse, serre ton cul ou ça va barder pour ta viande.» Il frappait. Ça fait dresser mon zizi. Maman, elle est toute la journée dans une chemise de nuit très sale, qui sent la sueur et le pipi. On a frappé à la porte. . «Tu vas le payer!» Cest Maman qui a sucé le gros truc rouge, et ça lui plaisait, comme si cétait une glace.

0 commentaires à “Vielle salop compiègne

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *